Vélo cargo, l’ascension fulgurante d’un nouveau moyen de transport

TABLE DES MATIÈRES

Le vélo cargo s’impose aujourd’hui comme un élément phare du transport à vélo, appuyé par l’assistance électrique, qui a convaincu de nombreux utilisateurs réfractaires à l’idée de fournir un effort physique trop important pour se rendre au travail (longue distance, dénivelé important…). Les confinements successifs inhérents à la pandémie mondiale de la COVID-19, ont confirmé chez beaucoup le souhait de choisir le deux roues comme moyen de transport et, tout comme les vélos standards à assistance électrique (VAE), le vélo cargo est maintenant sur le devant de la scène. Que ce soit pour des particuliers ou des professionnels, son utilité fait ses preuves et le vélo cargo est aujourd’hui considéré comme un vrai moyen de transport. 

Vélos cargo, une hausse des ventes depuis 2 ans

Quelques chiffres-clés

L’utilisation du vélo en Europe se développe de plus en plus depuis quelques années. Avant tout pour des raisons économiques et de praticité du côté des cyclistes, mais aussi pour des raisons environnementales. Avec les nouvelles mesures écologiques et la révolution de la mobilité douce dans les centres urbains, le besoin de décarbonisation a provoqué l’essor du vélo en ville. Bien que la France ne soit pas le pays le plus avancé sur ce point en Europe, des efforts sont faits et aujourd’hui, le vélo cargo devient à son tour, un moyen de transport majeur pour soutenir la mobilité douce. Evidemment, le développement du VAE n’y est pas pour rien : les vélos cargos sont souvent lourds et l’assistance électrique est souvent très appréciée par celui qui pédale.

👉 Plus d’infos sur le VAE ? On vous dit tout dans cet article.

Alors, le vélo cargo suscite aujourd’hui un réel intérêt pour les particuliers comme pour les professionnels. Les membres de City Changer Cargo Bike (CCCB) ont réussi à regrouper les informations de vente de 38 fabricants européens de vélos cargo sur les 3 dernières années et ainsi fournir les résultats suivants :

  • 17 785 vélos cargo sont vendus sur le sol européen, en 2018
  • La vente augmente de 60% et 28 532 vélos cargo sont commercialisés en 2019
  • En 2020, l’estimation est de 43 610 vélos cargo vendus. Soit une augmentation de 53% par rapport à 2019 et de 145% par rapport à 2018.

Une utilisation en vogue du vélo cargo chez les particuliers

« Mais pourquoi acheter un vélo cargo ? Ma voiture se charge déjà très bien de mon transport et de celui de mes passagers » soutiennent certains automobilistes. Oui, c’est vrai ! Mais à quel coût ? Une voiture, c’est pratique et confortable mais :

1. Le coût d'achat est relativement cher

Il faut compter environ 10 000€ pour une voiture moderne, avec un kilométrage raisonnable. Contre 3500€ pour un vélo cargo doté d’une assistance électrique. Sans mentionner les plus courageux, qui peuvent facilement économiser 1000€ en ne prenant pas d’assistance électrique et en misant tout sur leurs mollets.

2. L'assurance automobile est obligatoire et coûte en moyenne 600€ /an

Cependant, si la souscription à une assurance n’est pas obligatoire pour un vélo cargo, il est fortement conseillé d’y souscrire. Personne n’est à l’abri des vols et dégradations. Comptez en moyenne 250€/an.

3. Qui dit véhicule, dit entretien régulier et conséquent

C’est un budget conséquent qu’il ne faut pas négliger. Ici, prévoyez en moyenne c’est 460€/an pour l’entretien de votre voiture. En revanche, si on se tourne vers le vélo, en envisageant le changement des pneus, le lubrifiant chaine ou les plaquettes de frein on ne dépasse pas les 60€/an.

Sans carburant, il est compliqué d’aller loin

En étant raisonnable, on peut estimer un trajet domicile-travail de 10km aller-retour, à raison de 220 jours par an (ce qui équivaut à 5 jours de travail par semaine et 44 semaines de travail par an). Si l’on consomme 7L/100km, en prenant en considération le prix du gazole à 1,23€/L, il faut considérer un budget d’environ 158€/an. Certes, du côté du vélo électrique, il faut recharger sa batterie. Cependant, pour le même trajet, avec un prix moyen du Kwh de 0.15€ et en comptant une recharge par semaine le coût revient à 1.32€/an. Un calcul gagnant !

Les rejets de CO2 / personne sont considérables

Si la fabrication de la batterie d’un vélo électrique a un coût écologique important, celui-ci est moindre par rapport à celle d’une voiture. Actuellement, 5kg de lithium permettent de fabriquer 100 batteries de vélo, contre 1 batterie de voiture. Et une fois sur la route, la voiture continue de rejeter du CO2. Quant au vélo ? Presque rien, exceptée la sueur du cycliste.

Mais ce n’est pas tout ! Le vélo cargo est le moyen de transport idéal pour emmener vos enfants à l’école ou aller chercher vos courses. Pourquoi ? Tout simplement  parce que le transport de charge est la spécialité de ce vélo. Et il le fait très bien ! Enfin, comme tous les autres vélos, il permet de s’entretenir physiquement régulièrement et ainsi de vous maintenir en meilleure santé.

Qu’en est-il de l’utilisation du vélo cargo en milieu professionnel ?

L’utilisation en milieu professionnel est tout autant plébiscitée.

  • 1er avantage : en remplaçant les voitures par des vélos cargo, les professionnels font des économies et réduisent leur empreinte carbone.
  • 2ème avantage : Le vélo cargo est particulièrement adapté aux services de livraison. En effet, que ce soit imposé ou choisi, les camions de livraison peuvent être interdits ou restreints en centre-ville afin de limiter la pollution et la circulation. Le vélo cargo peut ainsi prendre le relais en périphérie de la ville en récupérant les cargaisons et en les acheminant jusqu’aux lieux de livraison. Le vélo n’est pas contraint par des zones de circulation ou des horaires à respecter comme le sont les camions de livraison.
  • 3ème avantage : aujourd’hui, la livraison en vélo cargo ne cesse de croître. Une conséquence directe de la Covid-19 et de la multiplication des commandes par internet. De nombreuses entreprises utilisent ce moyen de livraison aux services de groupes importants comme DHL ou La Poste. Même si le taux de livraison par vélo cargo est encore faible, il ne fait aucun doute que son évolution risque d’être exponentielle.

👉 Si le vélotaf vous intéresse, on vous a préparé cet article sur le sujet.

Quels sont les différents types de vélos cargo ?

Vélo cargo biporteur, triporteur ou rallongé : quelles différences ?

Quel que soit le type de vélo cargo, l’assistance électrique est souvent choisie afin de faciliter le déplacement du vélo chargé. Ces vélos ont beaucoup de points communs mais se différencient sur certains détails. Les types de vélos cargo sont nombreux et il existe plusieurs configurations. De quoi se perdre facilement ! Cependant, pour mieux les identifier, on peut les classer en 3 grandes catégories :

1. Le vélo cargo Biporteur

Ce vélo à 2 roues avec une caisse à l’avant (parfois à l’arrière), est tout en longueur. La direction est souvent assurée par une tringle en métal. Dernier point intéressant : le centre de gravité assez bas permet au cycliste de moins ressentir le poids du vélo et facilite sa maniabilité.

🐝 L’avis de La Ruche à Vélos : Le biporteur est un vélo aussi fin qu’un vélo standard, avec une sensation de pilotage semblable. Sa caisse permet d’emporter un gros volume comme des enfants, des courses, des équipements… tout en conservant la largeur du guidon. Il est très facile de se faufiler sur la route et d’emprunter des bandes cyclables souvent étroites avec le biporteur.

2. Le vélo cargo Triporteur

Ce vélo cargo est composé au total de 3 roues, dont 2 roues à l’avant pour maintenir la caisse de transport. Il existe 2 types de triporteurs :

– les triporteurs fixes : la direction est solidaire de la caisse et les roues restent parallèles et perpendiculaires en sol même lors d’un changement de direction.
– les triporteurs pendulaires : la direction reprend celle d’un vélo standard. Pour tourner il faut se pencher.

🐝 L’avis de La Ruche à Vélos : Le triporteur est un vélo imposant. C’est avec la direction dite « fixe » que la caisse de transport est la plus volumineuse. La stabilité à l’arrêt est parfaite et la charge de transport maximale est la plus grande des vélos cargo (au moins 100kg de charge ou 4 enfants). Le triporteur à direction pendulaire possède les mêmes atouts, cependant le balancement des roues lors des changements de direction nécessite de réduire la caisse de transport. Ces vélos avec la plus grande capacité de stockage sont aussi les plus encombrants lors des déplacements ou du stationnement.

3. Le vélo cargo rallongé

Ce vélo à 2 roues est proche du vélo traditionnel. Il est équipé d’un long porte bagage permettant d’emmener 2 enfants derrière soi. Une caisse avant plus petite est aussi parfois installée.

🐝 L’avis de La Ruche à Vélos : Le rallongé ou « longtail » possède un châssis arrière beaucoup plus long que le vélo standard. Le long porte bagage permet d’embarquer généralement 2 enfants. C’est le vélo cargo le plus proche d’un vélo standard et le moins volumineux. Par contre, il ne possède pas de grande caisse permettant de transporter tous types d’objets.

Quels sont les problèmes principaux liés aux vélos cargo ?

Des vélos cargos aux dimensions conséquentes

Les vélos cargo et notamment les triporteurs, sont des vélos relativement imposants. Leur longueur est toujours supérieure à 2m40 et bien qu’ils soient plus faciles à stationner qu’une voiture, il n’est quand même pas toujours évident de trouver une place sur un trottoir. Le problème se renouvelle une fois arrivé chez soi, puisqu’il n’est pas toujours possible de stocker son vélo. Surtout lorsque l’on habite au 5eme étage d’un appartement sans cave ou zone de stockage.Les vélos cargo et notamment les triporteurs, sont des vélos relativement imposants. Leur longueur est toujours supérieure à 2m40 et bien qu’ils soient plus faciles à stationner qu’une voiture, il n’est quand même pas toujours évident de trouver une place sur un trottoir. Le problème se renouvelle une fois arrivé chez soi, puisqu’il n’est pas toujours possible de stocker son vélo. Surtout lorsque l’on habite au 5eme étage d’un appartement sans cave ou zone de stockage.

Une sécurité incomplète

Comme tous les types de vélos, le vélo cargo souffre de vols et dégradations incessantes. C’est pourquoi, à La Ruche à Vélos on vous propose une solution de stockage 100% sécurisée pour des vélos standards. Le stockage des vélos cargos au sein des Ruches à Vélos est prévu dans un second temps. Vous pourrez alors y déposer sereinement votre deux roues !

Un secteur d’utilisation plutôt limité

Les vélos cargos trouvent facilement une place dans les centres urbains de grandes villes avec des aménagements cyclables développés. Cependant, dès que le cycliste s’écarte en périphérie ou se déplace dans des villes moins développées vis-à-vis de la politique vélo, l’expérience est souvent beaucoup moins concluante. Les dimensions de ces vélos et leur poids compliquent les déplacements dans des petits chemins, là où le VTC se faufile sans problème.

Et vous, vous choisiriez quel vélo cargo ?

Les vendeurs de vélos cargo sont nombreux et laissent un large choix auprès des utilisateurs. Après avoir choisi entre un biporteur, triporteur ou longtail, il faut alors faire le choix de la marque de votre futur moyen de locomotion.

L’équipe de La Ruche a mené les recherches pour vous guider vers des marques reconnues :

  • Plutôt famille ? Pour le biporteur, Riese & Müller propose le Packster, le vélo pensé pour la famille. Quant à Butchers and Bycycles et Babboe, ils sont spécialisés dans les triporteurs et le transport d’enfants (jusqu’à 4).
  • Plutôt sportif ? En France, Double Cycles vend le biporteur sportif nommé V2 et laisse libre le cycliste de configurer le vélo à son goût.
  • Plutôt avec ou sans assistance électrique ? Yuba et la marque française Kiffy proposent des vélos cargo rallongés avec ou sans assistance électrique.
  • Plutôt gain de place ? Tern GSD a même conçu un modèle pliant qui, même rallongé, est plus court qu’un vélo standard.

Pour conclure

Le nombre de vélos cargo en circulation augmente de jour en jour et les chiffres explosent depuis 2 ans. L’assistance électrique y est pour beaucoup et s’associe au souhait de développer la mobilité douce. Son utilisation est large et peut convenir autant aux particuliers qu’aux professionnels. A vous de choisir celui qui correspondra le mieux à votre utilisation et pourra, peut-être, remplacer partiellement ou définitivement votre voiture.

PARTAGER CET ARTICLE
S'inscrire à la Rucheletter

Vous êtes cycliste ? Tous les mois, on fait rouler jusqu’à votre boite mail nos dernières nouvelles.

VOUS AIMEREZ AUSSI