5 conseils pour bien rouler à vélo en hiver

velo-neige

TABLE DES MATIÈRES

Quand on parle de rouler à vélo en hiver, on pense au froid et à la neige. Et le vélo n’est alors pas le choix de transport n°1. Parce que pour la plupart, rouler à vélo est synonyme de chaleur, de soleil et d’été. Cependant, quand on sait qu’à Montréal, le nombre de vélos circulant pendant l’hiver a augmenté de 40% entre 2009 et 2018, forcément on se dit que cela est jouable. 

Rouler à vélo en hiver peut s’avérer tout à fait envisageable voire même agréable. En partant bien équipé et en suivant des bons conseils, vous réaliserez que l’on peut pédaler par tous temps. Il n’y a donc pas de raison de vous priver de rouler toute l’année ! Le plaisir sera d’autant plus grand et revigorant.

Il est vrai qu’il faut cependant être bien équipé ! Retrouvez donc nos 5 conseils pour bien rouler à vélo en hiver :

Prenez soin de votre vélo

Lubrifiez les composants de votre vélo en hiver

Avant de partir à l’aventure par ces températures hivernales, il faut prendre soin de votre vélo. Quand les températures baissent, le matériel souffre plus. Intempérie, givre, neige ou froid peuvent dégrader votre vélo si vous ne faites pas attention.

Afin d’éviter les accidents voici quelques astuces : 

  • N’hésitez pas à bien lubrifier votre cadenas ou votre antivol par temps de givre afin d’éviter que ceux-ci ne gèlent. 
  • Cela va de même avec les autres composants de votre vélo. N’hésitez pas à les lubrifier régulièrement afin d’éviter les risques de corrosion et de gel. 
  • Si vous le pouvez, laissez votre vélo à l’intérieur la nuit. Si celui-ci doit rester à l’extérieur, recouvrez-le d’une housse de protection ou d’une bâche afin de le protéger au maximum des intempéries.
  • Inspectez votre vélo avant chaque utilisation. Testez vos freins, regardez vos pneus… Cela vous évitera de mauvaises surprises une fois en selle !

5 conseils pour rouler à vélo en hiver : Vérifier vos pneus

Par temps d’hiver, il est important d’adapter sa conduite à vélo. Cela va de même lorsqu’il pleut. Il est donc primordial de vérifier régulièrement ses pneus. La pression de vos pneus va dépendre de l’état de la route. Si vous devez rouler sur de la neige, n’hésitez pas à baisser la pression de vos pneus. En effet, cela permettra d’augmenter votre surface de contact avec le sol et ainsi être plus stable. Attention toutefois à ne pas descendre en dessous du minimum préconisé par le constructeur de votre vélo. (Vous pouvez retrouver cette donnée sur le flanc du pneu). 

Si vous êtes plus réticent à rouler sous la neige, vous pouvez comme les voitures changer vos pneus. Il existe des pneus cloutés qui offrent une meilleure adhérence sur la glace ou sur la neige. 

Attention toutefois, sur temps sec, ils sont assez bruyants et le coût reste onéreux. 

Une fois que votre vélo à été vérifié et qu’il est prêt pour sortir sous le froid, c’est maintenant à vous de bien vous équiper. 

roue-velo-hiver

Avoir des bons sous vêtements techniques pour rouler à vélo en hiver

Appliquer le système des trois couches

Lorsque l’on pédale, on le sait, le corps à tendance à vite se réchauffer. Celui-ci est responsable de la majorité des émanations de chaleur. Il est donc généralement conseillé de mettre plusieurs couches sur soi afin que cela soit plus confortable et plus facile à enlever. Être coincé sous une grosse veste chaude quand la chaleur de notre corps arrive, cela n’est pas toujours évident ! 

La plupart du temps, on dit que trois couches suffisent pour le cycliste : 

  • Une première couche confortable car près du corps et qui permet de respirer. 

Un peu comme une seconde peau, on l’appelle le tee-shirt thermique. (Il existe de longues ou courtes manches selon nos préférences). Il va permettre de réguler la chaleur de notre corps. Comme un microclimat, il va évacuer l’humidité produite par la transpiration de la peau. 

  • Un pull entre la veste et la première couche afin de bien garder la chaleur 

La deuxième couche va nous permettre de retenir la chaleur et d’éviter la perte de température.

  • Une veste qui permet de bien couper du vent afin qu’il ne s’infiltre pas.

La dernière couche va surtout vous protéger du froid extérieur. On peut utiliser un imperméable, un coupe-vent ou encore un gilet adapté. Tout dépend de votre tolérance au froid. 

De manière générale, privilégier des vêtements respirants permet de maintenir une bonne isolation thermique tout en garantissant une certaine étanchéité.

Même si il est important de protéger la partie haute de son corps, les extrémités sont essentielles pour être bien au chaud. 

Protéger les extrémités pour rouler à vélo en hiver

Les extrémités de notre corps sont les parties les plus rapidement exposés au froid. Il est donc important de sortir avec de bons accessoires qui permettent une protection optimale des mains, de la tête et des pieds. 

Pour la partie supérieure, un bonnet (et un casque de préférence) permettant de protéger le front et les oreilles sont indispensables par temps d’hiver ! La laine est connue pour réchauffée facilement. Cela peut être une bonne matière pour votre bonnet. Si celui-ci est surplombé d’un casque, évitez pour le coup les matières très chaudes afin de ne pas transpirer. 

Ne négligez pas non plus l’importance des mains. Elles sont généralement très exposées au vent et doivent être bien recouvertes. Les températures basses peuvent engourdir et geler nos doigts, ce qui nous empêche de bien pédaler par la suite. De nombreuses paires de gants sont spécialement conçues pour pratiquer le vélo en hiver.

Pour la partie inférieure, les orteils sont aussi très sensibles au froid. Si ils ne sont pas bien protéger, cela peut entraîner des douleurs et des difficultés à rester en équilibre. Pensez donc à vous munir de bonnes chaussettes assez hautes. Privilégiez des chaussettes de cyclistes qui vous permettront de :

  • Garder vos pieds au chaud et ainsi limiter le risque de froid et d’engourdissement de vos orteils.
  • Garder vos pieds au sec 

=> Si vous vous déplacez généralement en vélo électrique, le fait de dépenser moins d’énergie vous dispense de vous couvrir autant ! Vous pouvez vous habiller comme à votre habitude. 

 

Protégez vous de l’humidité

En hiver, il y a un détail que nous ne devons pas oublier : l’humidité. Au-delà du froid et du vent, la pluie et l’humidité peuvent s’avérer redoutables en temps d’hiver. Mais pas insurmontables !
Une fois de plus, des équipements existent pour vous protéger un maximum. Tout cycliste doit s’équiper pour parer aux aléas météorologiques et rouler en toute sécurité et confort.

Choisissez une tenue adaptée : un des 5 conseils pour rouler à vélo en hiver

Adepte de la pluie, le Pays-Bas reste pourtant la référence en matière de cyclistes. Des fabricants ont donc imaginé des ponchos spécialement adaptés au vélo. Ils sont équipés de lanières à attacher aux poignets afin d’éviter que le vent ne gonfle le vêtement. De nombreuses alternatives existent également en France pour être bien équipés.

femme-velo-poncho-pluie

Ses avantages sont multiples :

  • Plus léger et plus grand qu’une veste de pluie, il permet de protéger tout le haut du corps jusqu’aux genoux.
  • Il est pratique car ne prend pas de place et peut se glisser dans son sac et l’emmener partout. 

Le poncho est devenu incontournable qu’il peut être trouvé dans n’importe quelle couleur que vous souhaitez.

Il reste une solution efficace car sans être trop chaud ou encombrant, il permet de se protéger du froid et de la pluie.

Surpantalon-1-768x768
Décathlon.fr

Si vous souhaitez une tenue complète, et afin d’éviter d’avoir le jeans trempé, vous pouvez aussi vous équiper de surpantalons imperméables. À porter par-dessus ses vêtements. Privilégiez un tissu imperméable et respirant.

Mettre des manchons sur votre guidon

Les manchons sont une autre étape efficace pour lutter contre le froid à vélo. Ils permettent de garder vos mains bien au chaud. Ces maxi-gants accrochés sur le guidon vous permettent de pédaler tranquillement sans avoir besoin d’enlever sans cesse vos gants.

Comment les installer ?

1. Insérer les manchons autour du frein et de la poignée
2. Passer le collier de serrage dans l’oeillet et le serrer sur le cintre du vélo
3. Bien positionner les câbles de freinage afin que cela ne ne vous gêne pas
4. Resserrer votre manchon grâce au cordon de serrage

Soyez visible pour votre sécurité

On le sait, en hiver il fait nuit plus tôt et le jour se lève plus tard. Il ne fait pas toujours froid, mais sombre. À vélo, il est donc difficile d’être facilement vu.

Utilisez un éclairage performant

Il faut donc prévoir de bon phare à l’avant pour voir où l’on va et éviter les trous sur la route. 

Généralement, quand on roule en ville, un phare de 30lux est suffisant. Si vous roulez sur des chemins non éclairés ou hors de la ville, vous pouvez prévoir un phare plus puissant. 

=> Une chose importante : faites attention à ne pas éblouir les autres usagers de la route. Pensez toujours à avoir une lumière blanche devant et une lumière rouge à l’arrière. 

N’hésitez pas à vous munir de lumières clignotantes sur vous, votre sac à dos… L’important est que vous soyez visible !

Tips : la plupart des associations de cyclistes distribuent des brassards jaunes réfléchissants, parfois équipés d’ampoules clignotantes. 

cycliste-gilet-jaune-visibilité

Portez une tenue visible pour votre sécurité

Il faut l’avouer, parfois les lumières ne suffisent pas. Pensez à toujours porter un gilet de sécurité sur vous. 

=> Il est important de savoir qu’un gilet de haute visibilité est obligatoire lorsqu’il fait nuit ou si la visibilité est insuffisante. Le gilet doit être homologué (marquage « CE »). 

Pour en connaître davantage sur les équipements à avoir à vélo, n’hésitez pas à aller voir notre article de blog : https://enselle.larucheavelos.fr/les-equipements-a-avoir-a-velo-2

Des housses réfléchissantes spéciales pour votre sac à dos existent également si vous voulez être équipés de la tête au pied. 

Vérifiez votre trajet

Connaître l’état du sol avant de rouler à vélo en hiver

C’est lors de nos trajets quotidiens qu’ils nous arrivent de faire moins attention à la route. 

Les intempéries en hiver peuvent modifier l’aspect du revêtement urbain. Votre trajet quotidien peut être impacté par le temps. Il se peut que celui-ci soit verglacé et pas toujours dégagé comme la chaussée des voitures. 

Il est donc important d’adapter sa conduite et de modifier sa trajectoire si nécessaire. Voici quelques conseils afin de rouler à vélo en hiver : 

  • Si les pistes cyclables ne sont pas dégagées, il est déconseillé de les utiliser. Même si cela vous rapproche des voitures, il est conseillé de rouler sur les endroits dégagés de la route.
  • Essayez d’adapter votre allure en fonction de la météo.  Anticiper vos réactions et votre allure. Le verglas et la neige peuvent vite vous faire déraper. 
  • Les freins à l’arrière étant plus sécurisés, pensez à les privilégier lors de vos freinages.

Les conseils pour rouler à vélo en hiver ne manquent pas. Si vous êtes prudents et couvert comme il faut, vous vous apercevrez vite de tous les aspects positifs de rouler par temps froid. Cela permet de bien se réveiller le matin, d’être revigoré et prêt à commencer la journée ! Avec un peu de prudence vous ne pourrez plus vous en passer !

PARTAGER CET ARTICLE
S'inscrire à la Rucheletter

Vous êtes cycliste ? Tous les mois, on fait rouler jusqu’à votre boite mail nos dernières nouvelles.

VOUS AIMEREZ AUSSI